Revue de presse

Expo Médiathèque de Seissan – Mai 2019

Les expos se succèdent à la Médiathèque, offrant ainsi aux visiteurs tout un large panel de créations artistiques, principalement dans le domaine pictural. En ce moment ce sont les aquarelles de Christelle Fortin-Debord qui sont accrochées aux cimaises de la salle Astarac jusqu’à la fin du mois. Résidant à Clermont Pouyguillès, cette autodidacte a commencé la peinture très jeune, s’essayant successivement à plusieurs techniques : gouache, puis huile, acrylique, encre et depuis six ans l’aquarelle à laquelle elle se consacre exclusivement désormais. Si elle est maintenant en mesure d’animer des ateliers, elle s’est perfectionnée au départ avec l’atelier des Berges du Gers à Auch. Même si l’aquarelle n’autorise pas le droit à l’erreur, pour elle c’est la seule technique qui permet de restituer la transparence, la légèreté, l’effet de vapeur, une subtilité qu’elle n’arrive pas à saisir autrement. Ses 31 créations sont réalisées, soit à partir de photos qu’elle a prises dans son environnement ou lors de ses déplacements, soit suivant son imagination comme c’est le cas pour ses bouquets. Le visiteur ne peut que rester en admiration devant ses iris et ses pensées, en fait ceux de ses voisins, tout comme leur champ de tournesols  ! Une note d’humour de circonstance aussi avec la dame sous la pluie ! Quant aux paysages, c’est toujours sur le ciel, à la fois lumineux et tourmenté, que se focalise le regard  ! Plus insolite, Christelle Debord travaille en suivant le rythme des saisons, pas question pour elle de peindre des iris en plein hiver ou des œufs lorsque ses poules ne pondent plus. Par le passé, elle avait déjà exposé à la médiathèque mais c’était dans le cadre d’une exposition de groupe avec ses collègues de Clermont Pouyguillès, montrant ainsi que ce petit coin du Gers est riche en talents artistiques. A voir aux heures d’ouverture de la médiathèque le mercredi, jeudi, vendredi et samedi !

Odile Noulibos pour Le petit journal et Le Journal du Gers, 3 mai 2019.


Christelle Fortin-Debord expose à la médiathèque pendant tout le mois de mai. / Photo DDM Pierre Vignaux. Publié le 07/05/19 – La Dépêche du Midi.

Christelle Fortin-Debord, aquarelliste, expose tout le mois de mai une trentaine d’aquarelles sous cadre, à la médiathèque de Seissan. Autodidacte, elle a toujours été attirée par la peinture. Elle a d’abord travaillé la gouache puis la peinture à l’huile pendant plus de dix ans. Puis, elle a suivi les cours de dessin et de peinture de Ben Brotherton, avec un travail sur l’acrylique et une première découverte de l’aquarelle. Et elle travaille celle-ci depuis 2013. Entre 2013 et 2016, elle a approfondi ses connaissances grâce aux conseils de Jacques Vérité, aquarelliste demeurant à Clermont-Pouyguillès. Elle a perfectionné sa formation grâce à des stages, notamment ceux de Thierry de Marichalar et de Patrice Hyver, aquarelliste lui-même, dont les aquarelles sur les villages de Val de Gers sont exposées dans le hall de la mairie. Christelle Fortin-Debord a commencé à exposer ses oeuvres lors des Journées du patrimoine à Pessan, en expositions collectives, en septembre 2015. Aujourd’hui, c’est seule qu’elle expose ses aquarelles, comme à Seissan, où sont présentées plusieurs de ses œouvres : les fleurs de printemps, des bouquets imaginaires, des paysages du Gers, les bords de l’océan en Bretagne et surtout ses coups de coeur. A voir les jours d’ouverture de la médiathèque.

NB:  Petite erreur dans l’article : je n’ai pas travaillé avec Patrice Hyver… Prochainement peut-être!


Le Journal du Gers Jean-Bernard Wiorowski – Le 06 juin 2017

Jusqu’au 22 juin au Malartic à Auch dans le hall d’entrée du Crédit Agricole deux peintres gersois exposent leurs toiles.

Photo : Christelle Debord et Serge Delfau ont dévoilé leurs parcours de peintre

Christelle Debord, professeur des écoles à Pessan, qui aurait bien voulu faire les Beaux arts mais sa vie en a décidé autrement, n’a pas oublié la passion de son adolescence. Car elle a toujours gardé au fond de son cœur cette envie de peindre qui aujourd’hui s’exprime au travers d’aquarelles très rafraîchissantes. Auparavant l’artiste peintre réalisa des tableaux peints à l’huile, à l’acrylique, et s’essaya même à la calligraphie.

Donc depuis quatre ans Christelle Debord se révèle dans un art difficile « qui demande beaucoup d’anticipation où il faut calculer à l’avance les coups de pinceaux ». Un exercice qui la libère de nombreuses conventions pour l’amener à s’exprimer naturellement « sur tout ce que j’aime, et mes coups de cœur ». Du coup l’artiste offre une mosaïque de tableaux très divers ceux-ci allant des paysages de Bretagne, son pays d’enfance, à ceux du Gers « qui est magnifique » mais pas seulement car ses coups de cœurs peuvent être une branche de citronnier, une poule, des œufs, un personnage qui court sous la pluie…  Tout cela est on ne peut plus vivant à l’image de la très souriante Christelle Debord.

P1330215.JPGChristelle Debord devant ses aquarelles.


Source: http://lejournaldugers.fr/article/20178-jusquau-22-juin-au-malartic-a-auch-dans-le-hall-dentree-du-credit-agricole-deux-peintres-gersois-exposent-leurs-toiles?ref=EmailThis.me